8 conseils pour limiter les cystites !

Quoi de plus désagréable que la cystite !

Cystite

Photo de Galiane.

C’est un problème essentiellement féminin que beaucoup de femmes ne connaissent que trop bien.

La cystite se traduit par une fréquente envie d’uriner, parfois urgente, associée à des douleurs ou à des brûlures à chaque fois que l’on urine ( miction ).

Ce besoin fréquent d’uriner s’accompagne de mictions peu abondantes.

Il est lié à l’irritation d’origine infectieuse de la paroi de la vessie.

Les cystites peuvent survenir de façon isolée ou se répéter.

La répétition des cystites peut être le fait :

  • de facteurs anatomiques favorisants comme un urètre trop court ou très vertical
  • ou de mauvaises habitudes hygiéno-diététiques qu’il faut corriger.                                                                                                                                                                                                      

Une consommation abondante de boissons suffit parfois à réduire de beaucoup la fréquence des cystites.

La cystite touche environ une femme sur deux au cours de sa vie.

10 % des cystites récidivent.

Il existe des mesures pratiques et simples pour réduire le plus possible le risque de faire ou de refaire une cystite 

PREVENIR vaut mieux que GUERIR

 

Premier conseil :

Buvez 1.5 à 2 litres de boisson par jour.

Bien sûr non alcoolisées sinon la cata !!

Ivresse

Photo de Digitalain.

Trêve de plaisanterie, 

 BOIRE  est une très bonne façon de  » laver  » la vessie !

Boire permet d’éliminer les bactéries qui peuvent se trouver dans la vessie et dans l’urètre.

Cela n’empêche pas toujours les cystites à postériori car il peut y avoir quelques bactéries accrochées solidement à la paroi de la vessie qui vont se remanifester plus tard mais c’est un excellent moyen pour prévenir. Il faut toujours associer les boissons abondantes au traitement si la cystite est déclarée.

Deuxième conseil :

Urinez régulièrement dans la journée et évitez de vous retenir.

En vous retenant vous favorisez le fait que les bactéries qui pourraient être présentes puissent se multiplier et s’accrocher dans la paroi ce qui provoquerait une cystite.

Troisième conseil :

Urinez systématiquement après chaque rapport sexuel.

Au cours d’un rapport l’urètre, pour des raisons mécaniques s’ouvre largement. 

L’urètre est ce petit canal qui va de la vessie à l’orifice urinaire. 

De ce fait les bactéries présentes au niveau de la vulve peuvent plus facilement remonter dans la vessie et créer une infection.

Quatrième conseil :

Après être allée à la selle, ou après avoir uriné, essuyez-vous toujours d’avant en arrière et non l’inverse.

Cela évitera de mettre les bactéries de l’anus en contact avec l’orifice urinaire et donc qu’elles ne remontent dans l’urètre puis dans la vessie.

Cinquième conseil :

Ayez une bonne hygiène locale.

Effectuez une toilette intime par jour, pas plus !

Attention une hygiène excessive favorise la survenue des cystites.

Ne faites jamais de toilettes vaginales sous peine de modifier et de déséquilibrer la flore vaginale qui est là pour protéger l’organisme et éviter les infections.

Sixième conseil :

Ayez une hygiène vestimentaire;

Des vêtements trop serrés ( pantalons, slips ) ou des sous-vêtements synthétiques ( nylon ) favorisent la transpiration, la macération et la multiplication des bactéries.

Septième conseil :

Ayez une bonne hygiène alimentaire.

Que ce soit des problèmes de diarrhées ou de constipation cela favorise largement la contamination bactérienne du périnée.

Il faut donc une alimentation qui favorise un bon transit intestinal : légumes verts et fruits.

 

Bien sûr si vous avez une cystite il sera nécessaire de consulter votre médecin pour ne pas laisser des bactéries dans votre organisme.

 

Un dernier petit conseil de grand-mère :

Une infusion de bouleau

Feuille de bouleau

Photo de Philippe Rouzet.

Peinture de Félix Vallotton

Photo de Renaud Camus.

Jetez quelques feuilles de bouleau dans de l’eau bouillante et laissez infuser une bonne quinzaine de minutes.

Buvez-en 3 tasses par jour avant les repas.

Cela permet de soulager la gêne pour uriner et les douleurs dans le bas-ventre

mais cela ne doit pas vous empêcher de voir votre médecin traitant.

Cet article vous a été utile,  

Cliquez sur  j’aime 

et  partagez-le  avec vos amies !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *